Actualité / Pour mieux partager et protéger la terre, 10 organisations demandent une loi foncière en 2021

Pour mieux partager et protéger la terre, 10 organisations demandent une loi foncière en 2021

Informations

France
|

Pour mieux partager et protéger la terre, 10 organisations demandent une loi foncière en 2021


Chaque jour, en France, plus de 100 hectares disparaissent sous le béton ou le bitume, avec des conséquences catastrophiques sur la biodiversité et le climat, et chaque mois 500 agriculteurs et agricultrices arrêtent leur métier sans être remplacé.e.s, concentrant les terres entre les mains de quelques fermes industrielles, dévitalisant les campagnes et mettant à mal la possibilité de réaliser la souveraineté et la relocalisation alimentaire que tout le monde appelle de ses vœux après la crise du coronavirus.

10 organisations demandent une loi foncière en 2021

"La Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) a voté des mesures pour répondre à l’urgence de la lutte contre l’artificialisation des sols et celle de l’installation des agriculteurs et agricultrices en agroécologie, qui vont dans le sens des promesses de loi foncière faites à de nombreuses reprises par Emmanuel Macron depuis son élection à la présidence de la République. Pourtant, il y a quelques jours à peine, le Ministre de l’agriculture enterrait ce projet, annulant purement et simplement l’idée. Pour nos organisations, le Gouvernement se doit aujourd’hui d’écouter les citoyen.ne.s et de respecter ses engagements en mettant cette loi à l’agenda 2021. Une refonte de notre politique foncière est en effet indispensable et urgente pour revaloriser et dynamiser nos campagnes, installer des paysan.ne.s nombreux.ses et faciliter la transmission des fermes en agroécologie, préserver le climat et la biodiversité, stopper les accaparements fonciers en France et ailleurs, et tendre vers la souveraineté alimentaire."

Consulter le communiqué de presse de ces 10 organisations