INFORMATIONS

Retour en images sur la rencontre du 28 janvier 2020

Retour en images sur la rencontre du 28 janvier 2020

Mardi 28 janvier 2020 s'est tenue la 4ème édition des rencontres égalitéESS. L'occasion, cette fois-ci, d'échanger sur le thème : "Faire réseau pour renforcer la place des femmes dans les instances de gouvernance de l'ESS". 


Faire réseau pour renforcer la place des femmes dans les instances de gouvernance de l'ESS. 

Après une introduction de Marie-Leclerc Bruant, co-présidente de l'observatoire de l'égalité femmes-hommes dans l'ESS, la 4ème rencontre #égalitéESS a été l'occasion de présenter les résultats de l'étude du CNCRESS sur l'égalité femmes-hommes dans les instances de gouvernance de l'ESS, publiée en novembre dernier, ainsi que d'échanger autour d'une table ronde sur le thème "Quand les femmes de l'ESS font réseaux" avec : 

  • Dominique Joseph, Secrétaire générale de la Mutualité française et Présidente du réseau MutElles, pour la place des femmes en mutualité 
  • Catherine Bodet, Co-gérante de la Manufacture coopérative et coordinatrice du Manifeste Fabriquer l'égalité, Pour en finir avec le sexisme dans l'ESS
  • Lucie Groussin, Co-fondatrice du collectif L'ESS inspirantes, regroupant des consultantes engagées dans l'ESS 

Cette table ronde a permis d'introduire de nombreuses discussions sur différents sujets, parmi lesquels :

  • la prégnance d'un sexisme environnemental dans les sphères de gouvernance,
  • l'impact des modalités de vote et des logiques d"entre-soi" sur la faible représentation des femmes dans les instances,
  • l'effet de la division sexuée du travail domestique sur la disponibilité des femmes et sur leur capacité à s'engager dans des actions politiques ou militantes,
  • la nécessité de mener des actions et temps en non-mixité, l'importance de créer des passerelles avec d'autres thématiques et de s'entourer de personnes alliées, en interne et en externe des structures. 


Une quarantaine de personnes étaient réunies, et notamment plusieurs collectifs et structures de l'ESS que nous remercions pour leur présence : la Mutualité française, la Mutuelle Unéo, la Commission égalité femmes-hommes du CSESS, MutElles, la Caisse d'épargne et la fédération nationale des caisses d'épargne, la CRESS Ile-de-France, la Manufacture coopérative, l'ONG Empow'her, l'Avise, la FAGE, la CAE Coopaname, REGALons-nous!, l'ESS inspirantes, Maydée, Oyena, la Boutique sans argent, le Coorace Ile-de-France, la Coop des communs, la CAE Vecteur Activités, France Active Ile-de-France, le Groupe Aésio, Transfairh, et le RTES.  

soiree2.jpg

Présentation de l'étude du CNCRESS

S'appuyant sur une enquête en ligne ayant recueillie près de 1500 réponses et une quinzaine d'entretiens menés auprès d'associations, de coopératives, de mutuelles, et de têtes de réseaux de l'ESS,  l'étude permet d'objectiver un certain nombre d'éléments qui étaient déjà pressentis et qui peuvent être maintenant appuyer par les chiffres : 

  • 1. Des femmes encore peu nombreuses dans les conseils d’administration et bureaux des grandes structures de l’ESS et des têtes de réseaux
  • 2. Une ségrégation des responsabilités et un sexisme qui empêche les femmes d’accéder et de rester au pouvoir
  • 3. Des administratrices plus jeunes et qui cumulent moins de mandats
  • 4. Des structures de l’ESS proposent des solutions innovantes pour une gouvernance plus inclusive



chiffrescles.png

Table ronde : "Quand les femmes de l'ESS font réseau !"

phototableronde.jpg
telechargement.jpg

Dominique Joseph, Présidente du réseau MutElles est revenue sur le contexte de création et les objectifs du réseau, créé pour renforcer la place des femmes dans les instances de gouvernance des mutuelles. Elle a souligné le tournant qu'a marqué l'inscription de l'égalité femmes-hommes dans la loi ESS du 31 juillet 2014 et l'importance d'engager une démarche globale, de lier le sujet de la parité avec d'autres sujets plus généraux comme celui de la représentativité ou des sujets de société afin de décloisonner les débats et de gagner de nouvelles sphères. 

Catherine Bodet, coordinatrice du Manifeste Fabriquer l'égalité, Pour en finir avec le sexisme dans l'ESS a présenté le Manifeste comme l'aboutissement d'une recherche-action et d'un travail collectif porté à la base par des femmes faisant le constat d'un sexisme prégnant dans le monde coopératif. Ce manifeste, étendu à l'ensemble des structures de l'ESS (et également valable pour les autres) démontre la nécessité de trouver des allié.e.s, de ne pas rester isolé.e.s sur les questions de genre et de violences sexistes, il fait la part belle à la sororité et au collectif pour déjouer un entre-soi souvent "masculin". 

En vente en ligne et dans toutes les bonnes librairies ! 

Lucie Groussin, a présenté le collectif qu'elle a co-fondé "L'ESS inspirantes", qui rassemble des consultantes oeuvrant dans le champ de l'ESS sur différentes expertises. Ce collectif propose un certain nombre d'actions pour promouvoir les femmes qui font l'ESS, à commencer par le podcast "Inspirez !" qui donne la parole à des femmes actrices du changement dans l'ESS. Le collectif développe également des actions visant à renforcer l'empowerment des femmes (formations en non-mixité, conférences mettant en valeur des expertes). 

LES RESSOURCES LES + CONSULTÉES